Destination Estrie – Tourisme Cantons de l'Est

Municipalités MRC Le Val-Saint-François

Municipalité de Bonsecours

Bonsecours est une municipalité du Québec située dans la MRC du Val-Saint-François en Estrie.

On y retrouve la seule mine à ciel ouvert de quartz en exploitation au Canada. D’abord exploitée par Joseph-Armand Bombardier à des fins industrielles de 1959 à 1963 sous le nom de Mine de quartz et de cristal Adam, elle fut rouverte en 1989 comme entreprise touristique et culturelle.

Municipalité de Cleveland

Cleveland est une municipalité de canton du Québec située dans la MRC du Val-Saint-François en Estrie.

Nommée en l’honneur de George Nelson Cleveland, important propriétaire terrien, premier maire de la municipalité et solliciteur de la proclamation du canton.

Municipalité de Kingsbury

Kingsbury est une municipalité de village du Québec située dans la MRC du Val-Saint-François en Estrie.

Située à 10 km au sud de Richmond, enclavée dans la municipalité de Melbourne, elle est traversée par la rivière au Saumon. Son territoire est enclavé dans Melbourne.

La route principale de Kingsbury rejoint à l’ouest la route 243 qui rencontre l’autoroute Joseph-Armand-Bombardier au nord.
Nommée pour honorer Charles King, entrepreneur forestier à l’emploi de la Clark and Company, vers 1860.

En 1890 le petit village de New Rockland, laquelle devait être annexée en 1926 à celle de Kingsbury établie en 1896 ».

Kingsbury est connue pour sa carrière d’ardoise qui était une industrie importante pendant le xixe siècle. Des hommes ont été recrutés du pays de Galles et des Cornouailles pour venir travailler à la carrière où de l’ardoise de première classe a été extraite. Cette ardoise a été envoyée partout dans le monde. La carrière peut encore être vue, bien que les trains et les voies ferrées soient disparus.

Municipalité de Lawrenceville

Lawrenceville est une municipalité de village du Québec, située dans la MRC du Val-Saint-François en Estrie.

La localité se situe à l’ouest de Sherbrooke, tout près de la rivière Noire. La superficie totale de la municipalité est de plus de 17 kilomètres carrés.

On accède à Lawrenceville en suivant la route 243 et la route 220.

Le nom du village honore M. Isaac Lawrence, premier colon de la localité, venu de Canaan (Connecticut) vers 1794. Sa famille s’est établie près du lac Waterloo. En 1800, le canton de Stukely fut créé dans cet endroit, mais le village de Lawrenceville n’est constitué qu’en 1905 par détachement de la municipalité du canton de Stukely-Nord.

En 1780 Erastus Lawrence, fils d’Isaac Lawrence, y construit un moulin à scie et à farine sur l’Île du Moulin. Même s’il ne reste que des vestiges du bâtiment , on y trouve encore deux résidences qui datent du xixe siècle dont la Island Park House de style victorien.

Municipalité de Maricourt

Maricourt est une municipalité de canton du Québec, située dans la MRC du Val-Saint-François en Estrie.

Maricourt est entre Valcourt au sud et Melbourne au nord-est. Elle est accessible via la route 222 et la route 243.

Elle est nommée en l’honneur du militaire Paul Le Moyne de Maricourt (1663-1704).

Municipalité de Melbourne

Melbourne est une municipalité de canton du Québec située dans la MRC du Val-Saint-François en Estrie.

Directement à l’intersection de ces deux routes (#55 et #243), Melbourne a vu s’ériger, en juin 2010, la première halte routière d’un nouveau concept pour le Québec. Construite en PPP avec la compagnie IMMOSTAR inc., la halte routière de Melbourne a nécessité des investissements de l’ordre de 6,6 millions de dollars de la part de ce partenaire, qui s’est associé à des exploitants majeurs et réputés en matière de services au public.

La halte routière abrite sous un même toit : un dépanneur (Couche-Tard), une station-service (Esso), un restaurant (McDonald’s) et un bureau d’information touristique.

Municipalité de Racine

Racine est une municipalité dans la municipalité régionale de comté du Val-Saint-François au Québec (Canada), située dans la région administrative de l’Estrie. La ville est nommée en l’honneur d’Antoine Racine, évêque de Sherbrooke.

Ville de Richmond

Richmond, est une ville du Québec, située dans la municipalité régionale de comté du Val-Saint-François, dans la région administrative de l’Estrie1. Située aux bords de la rivière Saint-François, à mi-chemin entre Sherbrooke et Drummondville, au cœur des Cantons-de-l’Est. Elle est chef-lieu de la municipalité régionale de comté du Val-Saint-François.

Richmond fait partie de la circonscription électorale de Richmond au niveau provincial; tandis qu’au niveau fédéral il s’agit de Richmond—Arthabaska.

Localisé au centre d’un triangle formé des villes de Drummondville (40 km au nord), Sherbrooke (40 km au sud) et Victoriaville (40 km à l’est). L’autoroute 55 Joseph-Armand-Bombardier (frontière USA à l’autoroute 20 Jean-Lesage) passe à 1 km des limites ouest de Richmond; l’accès se fait par la sortie 88 de l’autoroute 55. Le parc industriel de Richmond est facilement accessible par train routier via l’autoroute 55 et est situé à moins de 90 km de la frontière avec les États-Unis via Sherbrooke et Magog.

Richmond est considérée comme l’une des plus anciennes municipalités des Cantons de l’Est; colonisée à l’origine par des gens venus de la Nouvelle-Angleterre, de Montréal et de la vallée du Richelieu vers 1798. À l’origine des « Townships », pour obtenir un canton, un chef pétitionnaire devait regrouper au moins quarante membres en société. Elmer Cushing, avec 46 familles, obtint en 1801 le Canton de Shipton3. Shipton incluait à l’époque tout le territoire situé à l’est de la Rivière Saint-François, jusqu’à environ 14 milles (22 km). Richmond, Danville et Asbestos faisaient tous partie du canton de Shipton; comme un rang mesurait un mille de longueur, il y avait donc, 14 rangs dans le Canton de Shipton original. Ce n’est que plus tard (proclamation: 1855) qu’on scinda ce canton en deux soit: Shipton pour la partie la plus à l’Est (qui garda les 8 premiers rangs) et Cleveland4, se retrouva avec les rangs IX à XIV, pour la partie la plus à l’ouest. La Ville de Richmond est, par le fait, située dans le rang XIV (14) du Canton original de Shipton. C’est grâce aux colons américains de 1801, que nous devons les premiers établissements sur des terres, dans la région de Richmond. Cleveland a été nommé en l’honneur et à la demande du grand propriétaire George Nelson Cleveland qui habitait le canton de Shipton.

Municipalité de Sainte-Anne-de-la-Rochelle

Sainte-Anne-de-la-Rochelle est une municipalité du Québec située dans la MRC du Val-Saint-François en Estrie.

Elle est située à une dizaine de kilomètres au sud de Valcourt et est traversée par la route 243.

À compter de 1856, une paroisse est érigée sous l’appellation Sainte-Anne-de-Stukely
Autour de 1843 quelques familles irlandaises et loyalistes s’installent sur un territoire parcouru par la rivière Noire au nord de Stukely-Sud. En 1916 elle obtient le statut de municipalité de paroisse sous la dénomination Sainte-Anne-de-Stukely. Le 2 mai 1953 elle devient la municipalité de Sainte-Anne-de-la-Rochelle.

Municipalité de Saint-Claude

Saint-Claude est une municipalité du Québec située dans la MRC du Val-Saint-François en Estrie.

Ce village est situé sur un territoire relativement grand, comprenant, entre autres, le lac Boissonneault.

Municipalité de Saint-Denis-de-Brompton

Saint-Denis-de-Brompton est une municipalité dans la municipalité régionale de comté de Le Val-Saint-François, dans la région administrative de l’Estrie, au Québec (Canada).

Presque l’entièreté du territoire de la municipalité est boisé. On y retrouve entre autres le lac Brompton, le petit lac Brompton, le lac Montjoie, le lac Caron et le lac Desmarais. La population se concentre dans le noyau villageois à la jonction de la route 249 et de la route 222 ainsi qu’autour des différents lacs.

Région encore peu fréquentée au début du xixe siècle, le canton de Brompton est proclamé en 1801 sur les terres du comté du Buckinghamshire. La paroisse de Saint-Denis-de-Brompton est fondée dans ce canton en 1922. Son nom rend hommage à l’abbé Joseph-Denis Bellemare, curé de Saint-François-Xavier-de-Brompton1. Le 6 mars 1935, la municipalité de paroisse de Saint-Denis-de-Brompton est créée par détachement des municipalités de Brompton, Orford, Saint-François-Xavier-de-Brompton et Saint-Élie-d’Orford. La paroisse est quant à elle érigée canoniquement en 1940.

Le 17 novembre 2012, Saint-Denis-de-Brompton change de statut pour passer de municipalité de la paroisse à municipalité. De nos jours, Saint-Denis-de-Brompton est un lieu de villégiature important dans la région, notamment en raison des lacs qu’on y retrouve.

Municipalité de Saint-François-Xavier-Brompton

Saint-François-Xavier-de-Brompton est une municipalité dans la municipalité régionale de comté du Val-Saint-François au Québec (Canada), située dans la région administrative de l’Estrie.

Elle est nommée en l’honneur de François-Xavier Morin, premier colon canadien-français et catholique. St-François-Xavier est aussi reconnu pour l’ampleur et la qualité de ses festivités de la fête nationale du Québec, les 23 et 24 juin.

Municipalité de Stoke

Stoke est une municipalité dans la municipalité régionale de comté du Val-Saint-François au Québec (Canada), située dans la région administrative de l’Estrie.

La dénomination Stoke, également attribuée à un lac, à une rivière et à des monts dont le plus élevé est le mont Chapman, localement identifiés comme des montagnes, provient de celle du canton de Stoke proclamé en 1802. Plusieurs villes d’Angleterre portent ce nom, dont Stoke Next Guilford (comté de Surrey) et Stoke-on-Trent (Staffordshire).

Quant à la municipalité du canton de Stoke, elle résulte de la division, en 1864, des townships de Windsor et de Stoke pour former deux municipalités locales, ces deux territoires étant auparavant unis et considérés comme une seule entité pour les fins municipales. En 1992, le statut municipal a été modifié à la faveur de celui de municipalité.

Les Stokois ont été desservis du point de vue postal par le bureau de poste dénommé Stoke Centre entre 1870 et 1989, nom abrégé en Stoke depuis.

Le canton de Stoke sur la rive Est de la rivière Saint-François fut demandé le 20 juin 1792 par Moses Cowan. Jos Nankin fut immédiatement nommé pour en faire l’arpentage. Le canton de Stoke est alors borné au nord-est par Dudswell, au sud-est, par une partie de Dudswell et par Westbury, au sud, par Ascot, au sud-ouest par la rivière Saint-François et au nord-ouest par Windsor. Ce canton avait quatorze milles de longueur sur huit milles de largeur et contenait 70 984 acres de terre, divisés en 356 lots formant quatorze rangs.

Une montagne d’une élévation d’environ trois cents pieds traverse le canton en courant du nord-est au sud-ouest. Deux petits lacs où la truite abonde en font partie.

Le 13 février 1802, Sir Robert Shore Milnes, gouverneur du Canada, érigeait le canton et l’octroyait en partie aux loyalistes américains. Quarante-trois mille six cent vingt acres de terrain furent ainsi concédés à Jane Cowan et ses associés, un groupe de 42 personnes. Le 28 août de la même année, 1 890 acres furent concédés aux enfants mineurs de William Bouteillier et on réserva 10 920 acres comme Terre de la Couronne, puis 9 290 acres pour le clergé protestant.

D’après la tradition, les associés de Cowan firent une tentative de colonisation après 1802. Ils défrichèrent 75 acres de terre dans le premier rang du canton. L’établissement prit le nom de Cowan’s Clearance ou Stoke Clearance. Soixante-quinze ans plus tard, les deux familles Blais ont acheté ce terrain du lot 13 dans ler rang en partant du chemin d’Ascot. Elles découvrirent les ruines de cinq ou six vieilles maisons, des ustensiles de cuisine, un ancien cimetière dans lequel quatre ou cinq corps avaient été inhumés. C’est là que résidèrent les premiers habitants de Stoke.

Municipalité de Ulverton

Ulverton est une municipalité du Québec située dans la MRC du Val-Saint-François en Estrie.

« Il revient au secrétaire-trésorier de Durham, Edmond Thomas Paterson, d’avoir baptisé cet endroit Ulverton, nom formé sur Tilverton, petit village d’Irlande qui l’avait vu naître, et qu’il avait suggéré […] Sur le plan municipal, la municipalité de Durham était créée en 1845 et son territoire englobait le township de Durham […]. Abolie en 1847, elle sera rétablie en 1855 et prendra son nom actuel en 1944. […] En 1999, la municipalité d’Ulverton a été détachée de la MRC de Drummond; elle s’est alors jointe à celle du Val-Saint-François. »

Ville de Valcourt

Valcourt est une ville du Québec située dans la MRC du Val-Saint-François en Estrie.

La ville de Valcourt est enclavée à l’intérieur de la municipalité du canton de Valcourt2. Le nom de Valcourt fait donc plutôt référence à l’origine du nom de ce canton.

Les origines du canton remonte à 1802, année où les premiers habitants viennent s’établir dans ce qu’on appelle alors le canton ou township d’Ely et qui évoque une ville de Grande-Bretagne. Les premiers habitants sont des loyalistes mais vers 1840 on note aussi l’arrivée de citoyens d’origine francophone. La paroisse est créée en 1856 et la création de l’entité civile a lieu en 1865 sous le nom de canton ou township d’Ély. Le nom officiel de Valcourt ne sera donné à la municipalité qu’en 1965, et reprend l’identification du bureau de poste et d’une gare appartenant au Canadien Pacifique.

Plusieurs hypothèses existent quant à l’appellation Valcourt, la première étant qu’elle est située dans un « vallon de peu d’étendue, un val court ». Une seconde hypothèse est liée à une déformation du patronyme de trois de ses premiers habitants entre 1840 et 1850 possédant le nom de Dalcourt. Finalement la dernière hypothèse est liée à l’existence d’un village américain, Valcour situé juste au sud de la frontière canadienne dans l’État de New York.

Municipalité de Val-Joli

Val-Joli est une municipalité du Québec située dans la MRC du Val-Saint-François dans la région administrative de l’Estrie, au Québec.

« La municipalité de Windsor, qui comprend une partie du township de Stoke et le township de Windsor, voit le jour en 1845. Abolie en 1847, elle sera remplacée par la municipalité du township de Windsor en 1855. À son tour, celle-ci fait l’objet d’une division territoriale en 1861, créant les municipalités du township de Saint-George(s)-de-Windsor et des townships unis de Windsor-et-Stoke. Finalement, en 1864, le territoire de Windsor-et-Stoke est également divisé pour former les municipalités autonomes de Windsor et de Stoke. Au début de 1991, Windsor reçoit son nom actuel de Val-Joli ».

Ville de Windsor

Windsor est une ville du Québec, située dans la municipalité régionale de comté du Val-Saint-François en Estrie.

Windsor possède l’usine de pâtes et papier Domtar.

Au mois de juin, le Festival du Papier s’y déroule.

Depuis 1er novembre 2009, Sylvie Bureau est sa mairesse ; elle remplace Malcom Wheeler.

Source Wikipédia

Photos de la MRC Le Val-Saint-Francois

MRC Le Val-Saint-François est une municipalité régionale de comté de la province du Québec (Canada) dans la région de l’Estrie. Son chef-lieu est à Richmond. source Wikipédia